“Dix ans après la Manif pour tous, où en sont les contestations conservatrices en France et en Italie”

Lieu et horaire: Jeudi 23 novembre 2023, 16h30-18h30, Amphithéâtre Denucé, faculté de sociologie, 1, place de la Victoire Bordeaux.

Cette table ronde fait le point, 10 ans après la protestation contre le mariage civil pour les couples de même sexe sur ce qu’on a appelé “la Manif pour tous”. Constituée de différents groupes qui se coalisent en opposition aux politiques publiques d’égalité de genre, ces mobilisations conservatrices ont marqué les années 2012-2014 par leur visibilité. Un peu plus de 10 ans après les premiers cortèges des 17 et 18 novembre 2012, la table ronde fait le point sur leur forme, leur évolution et leurs effets sur le champ politique. 

Quelles furent les conséquences du point de vue politique de cette protestation qui a marqué les années 2012-2014? Est-ce que le point d’équilibre au sein du vote catholique a été déplacé ? A travers les enquêtes qualitatives menées en France et en Italie, cette table ronde offre des éclairages sur les effets de la contestation. Il en ressort que pour bon nombre de catholiques qui s’y engagèrent, ce fut un événement en termes de socialisation comparables aux effets de l’engagement en Mai 68, avec des effets sur les engagements individuels mais aussi sur les partis politiques.

Introduction, Yves Déloye, Professeur de Science politique à l’IEP de Bordeaux, auteur de “Les Voix de Dieu” sur la politisation par le clergé au XIXe siècle en France, présente la table ronde qui réunit celles et ceux qui ont travaillé sur la contestation de la Manif pour Tous en France et en Italie.

  • Céline Béraud, Directrice d’études à l’EHESS, autrice de “La bataille du genre: du mariage pour tous à la PMA” (2021) et avec Philippe Portier de Métamorphoses catholiques: acteurs, enjeux et mobilisations depuis le mariage pour tous (2015); 
  • Yann Raison du Cleuziou, Professeur de sociologie Université de Bordeaux – Institut de recherche Montesquieu, auteur de “Une contre-révolution catholique: aux origines de La Manif pour tous”;
  • Massimo Prearo, Chercheur en science politique à  l’Università degli studi de Vérone (Italie), Directeur du centre de recherche Politesse et membre associé au Centre Émile Durkheim, auteur de La croisade « anti-genre » : Du Vatican aux manifs pour tous avec Sara Garbagnoli (2017) et L’hypothèse néocatholique : mouvement, mobilisations et politiques anti-genre en Italie (2023);
  • Magali Della Sudda, Chercheuse en science politique au Centre Emile Durkheim, Institut d’études politiques de Bordeaux, autrice des Nouvelles femmes de droite (2021). Convergence entre le militantisme féminin catholique, et la situation plus contemporaine.

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Magali Della Sudda (23 novembre 2023). “Dix ans après la Manif pour tous, où en sont les contestations conservatrices en France et en Italie” Magali Della Sudda. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vqk0


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.