“Le genre, une nouvelle approche du fait religieux”

sous la direction de Magali Della Sudda, François Dumasy et Xenia von Tippelskirch, Mélanges de l’École française de Rome – Italie et Méditerranée modernes et contemporaines [Online], 128-2 | 2016.

La Femme à barbe, José de Rivera, 1631, Museo Fundación Lerma.

Ce dossier sur le genre en histoire religieuse ouvre un diptyque sur les nouvelles approches du fait religieux en histoire et dans les sciences sociales, dont le second volet sera publié dans le prochain numéro des MEFRIM. Conçue comme un état des lieux et comme une présentation de nouvelles pistes de recherche, cette réflexion entend s’inscrire dans la longue tradition que l’École française de Rome n’a cessé de tenir en histoire religieuse, tout en la renouvelant par l’apport de spécialistes d’autres disciplines que l’histoire et d’autres aires religieuses et culturelles que celle du christianisme, dont la présence comme objet d’étude à l’EFR est une évidence du fait même de l’histoire de Rome et de la présence des archives de nombre d’institutions catholiques. Lancé à l’initiative de François Dumasy, alors directeur des études pour les époques moderne et contemporaine, en codirection avec Magali Della Sudda et Pierre-Antoine Fabre, le dossier sur les nouvelles approches du fait religieux a, au fil du temps, pris une importance qui a conduit à le scinder en deux volumes. Répondant au nombre important de contributions sur les femmes et le genre, la rédaction d’un numéro spécifique sur la question du genre en histoire religieuse, sous la direction de Magali Della Sudda et de Xenia von Tippelskirch, était aussi un moyen de rendre un hommage réflexif à l’article de Joan W. Scott trente ans après sa parution…

Lire la suite de l’introduction: http://journals.openedition.org/mefrim/2690

DOI : 10.4000/mefrim.2690

Sommaire


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.