Archives par mot-clé : Politique

Obéir et soumettre: Les Sanctions spirituelles et la condamnation de l’Action Française (1926-1939)

Référence: Magali Della Sudda, « Obéir et soumettre : la condamnation de l’Action française (1926-1939) », Fulmen 2 : Le lancement, les relances et la levée des sanctions spirituelles (déclaration, promulgation, publication, réitération, réconciliation, absolution) dans le temps long de la tradition chrétienne (Ve-XXIe s.), organisé par Théry-Astruc, Julien, Fossier, Arnaud et Jesné, Fabrice, Rome, Italie, 14&15 janvier 2019 ⟨halshs-03197618⟩

Résumé : La communication interroge un usage qui peut sembler paradoxal de la sanction spirituelle : l’intervention dans le champ politique au XXe siècle. Dans un contexte de sécularisation constatée par les sociologues et déplorée par les clercs, la sanction religieuse fut utilisée tout au long du XXe siècle dans le champ politique. Le Sillon, l’Action Française, mais aussi les catholiques suspects de sympathie pour le communisme subirent différents types de sanctions religieuses, dont la mémoire est encore patente aujourd’hui. Moins connue, la condamnation du féminisme en pleine crise moderniste, attira les foudres de certains membres de la Curie romaine sur des femmes catholiques professant une spiritualité féminine égalitaire et démocrate. Le cas de l’Action française est sans doute celui qui a fait l’objet des travaux les plus riches. Nous proposons ici de revenir sur la condamnation de 1926 et ses déclinaisons en portant une attention plus marquée au processus d’énonciation et d’application de la sanction, et en particulier à la manière dont les clercs l’interprètent et la mettent en pratique. La performance de certains rites devenant un indicateur de l’orthodoxie politique. Nous nous attacherons plus précisément à déterminer les modes de contrainte pour faire appliquer la décision de la Curie romaine depuis la lettre du Cardinal Andrieu et le décret du Saint-Office du 29 décembre 1926 jusqu’à la levée des sanctions en 1939 à l’aune d’études de cas. Nous nous appuierons pour ce faire sur les documents conservés dans le fonds des Affaires ecclésiastiques extraordinaires et dans celui de la Nonciature apostolique de France (Archives secrètes vaticanes).

Obedience and submission: Spiritual sanctions and the condemnation of the Action française (1926-1939)

Abstract: This presentation questions a use of spiritual sanction that may seem paradoxical in a secularised country: the Church intervention in the political field in French Third Republic. In a context of secularisation acknowledged by sociologists and deplored by clerics, religious sanction was used throughout the 20th century in the French political field. Political groups as the christian-democrat Le Sillon, the monarchist l’Action Française, but also Catholics suspected of sympathising with communism were subjected to various types of religious sanctions, the memory of which is still evident today. Less well known is the condemnation of feminism in the midst of the modernist crisis, which drew the wrath of certain members of the Roman Curia on Catholic women professing an egalitarian and democratic feminine spirituality. The case of Action Française is without doubt the one that has been the subject of the richest works. We propose here to return to the 1926 condemnation and its variations by paying closer attention to the process of enunciation and application of the sanction, and in particular to the way in which the clerics interpreted it and put it into practice. The performance of certain rites becomes an indicator of political orthodoxy. More specifically, we will examine the modes of coercion used to enforce the Roman Curia’s decision from Cardinal Andrieu’s letter and the Holy Office’s decree of 29 December 1926 to the lifting of sanctions in 1939 through case studies. We will base our analysis on the documents kept in the collection of the Extraordinary Ecclesiastical Affairs and in that of the Apostolic Nunciature of France (Vatican Secret Archives). 

To read the document in English: MDS_Obey-and-Subdue-Ecclesiastical-Sanctions-FULMEN-2Télécharger

Électrices et ÉLUES AU VILLAGE

Magali Della Sudda, Victor Marneur. Les électrices et les élues au village. Granger, Christophe; Le Gall, Laurent; Vignon, Sébastien. Voter au village : Les formes locales de la vie politique, XXe-XXIe siècles, Presses universitaires du Septentrion, 2021. ⟨halshs-03094816⟩

Résumé : Notre contribution, restreinte au cas français métropolitain, a pour ambition modeste d’esquisser des pistes de recherche sur la politisation des femmes en milieu rural avant le droit de suffrage et d’éligibilité, puis de donner quelques résultats pour la période contemporaine. Pour cela, ce texte s’appuie sur les matériaux récoltés dans le cadre d’une enquête sur les femmes élues dans les espaces ruraux en Gironde des années 1970 à nos jours, ainsi que sur des fonds d’archives. On s’interrogera dans un premier temps sur les modalités d’inclusion des femmes dans la communauté politique villageoise et dans un second temps sur les conditions d’éligibilité des femmes en milieu rural.

Abstract : Our contribution, restricted to the case of metropolitan France, has the modest ambition of outlining avenues of research on the politicization of women in rural areas before the right to vote and eligibility, and then to give some results for the contemporary period. To do so, this text is based on material collected in the framework of a survey of women elected in rural areas in the Gironde from the 1970s to the present day, as well as on archival holdings. The first part of the paper will look at the ways in which women are included in the village political community and the second part will look at the conditions of eligibility of women in rural areas.

https://hal.archives-ouvertes.fr/halshs-03094816

« La suppression de l’hebdomadaire dominicain Sept »

Immixtion du Vatican dans les affaires françaises (1936-1937) ?

Della Sudda Magali, « La suppression de l’hebdomadaire dominicain Sept. Immixtion du Vatican dans les affaires françaises (1936-1937) ? », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, 2009/4 (n° 104), p. 29-44.

Couverture de l’hebdomadaire Sept, 10 mars 1934.

Résumé: À la fin de l’été 1937, l’hebdomadaire Sept annonce sa disparition. Celle-ci pourrait sembler anodine dans une période de difficultés pour la presse de manière générale. Quoi de surprenant, dès lors, qu’une publication fondée par des dominicains mette la clé sous la porte ? C’est qu’au-delà du motif financier invoqué, certains ont vu dans la fin du journal une intervention directe du Vatican dans les affaires françaises. Cet article s’appuie sur les fonds du pontificat de Pie XI ouverts à la consultation en 2006. Il apporte des éléments nouveaux pour comprendre la politique de Pie XI à l’égard du Front populaire. La suppression de Sept peut ainsi être interprétée comme un moment de redéfinition des frontières entre l’engagement religieux, moral et politique ainsi que l’indice d’un renforcement du rôle de la Curie romaine dans le contrôle de la presse catholique en France.

Summary : August 1937. The editorial board of the weekly magazine Sept announced the end of the publication, which could seem trifling during this harsh time for the press. But beyond the apparent financial motive for the closing of the newspaper, some people saw a direct intervention of the Vatican in French politics. This paper is based on material from the secret Vatican archive of Pope Pius XI, opened to public consultation in 2006. It provides an insight into the policies of Pius XI concerning the Popular Front. The end of Sept can be interpreted as a crucial moment when the boundaries of politics, moral issues and religious commitments were reshaped. It also reveals the intensification of the role of the Vatican Curia in the control of the Catholic press in France.

https://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2009-4-page-29.htm?contenu=article